lundi 19 novembre 2007

T’es Nice ?

Un peu plus d’une année vécue à Marseille, et la Canebière m’a marqué à jamais. A ce sujet, j’ai une enquête concernant la Riviera : t’es Nice ou (plutôt) Marseille ? En attendant vos réponses, en nombre, sur ce blog, je voulais vous parler Tennis (car j’en ai vraiment marre seille actuellement !)
Pour être sérieux un instant, je viens de terminer la plaisante lecture de "L’invention du tennis", petit ouvrage que je recommande (Edition des Quatre chemins - Mai 07). Ce sport que je pratique depuis 35 ans m’est apparu encore plus sympathique à l’aune de ses gênes. En effet, si le tennis moderne (lawn tennis) est né dans la bonne société Victorienne, son ancêtre, le jeu de paume, fut un sport extrêmement populaire au moyen-âge. Sous Henri IV, il existait 220 jeux de paume à Paris. Il périclitera sous Louis XIV, qui préférera développer le billard, étant lui-même peu sportif, et surtout peu engagé à côtoyer des roturiers.
On doit à l’invention du tennis de belles valeurs : principe de mixité, attitude fair-play*, sans oublier la précoce normalisation à l’échelle internationale, l’appropriation du meilleur du progrès technique ou la dimension populaire de cette pratique… Il est malheureusement impossible de développer ici.
"Fils sportif" de Jimmy Connors, j’ai joué un temps avec une réplique de sa révolutionnaire Wilson T2000 en aluminium (un brevet Lacoste). De ce sport, très technique mais également délicieusement ludique, j’ai en tête les paroles de tennismen et tenniswomen vétérans de mon Club : "le tennis, école d’humilité" ou bien "le tennis, sport de toute une vie"… C’est parce que ces propos sont justes et beaux, que je crois que le tennis-elbow !

* fair-play : "dignité dans la victoire, confiance malgré la défaite"

1 commentaire:

Jimmy a dit…

Signalons l'ouvrage paru cet été aux Editions JC Lattès : "De l'art de prendre la balle au bond" de Denis Grozdanovitch.
Sous-titré "Précis de mécanique gestuelle et spirituelle", "ce manuel du bond et du rebond raconte rien de moins que la vie elle-même"...

http://raquette.blogs.liberation.fr